A l’Est, la zone au vent est caractérisée par une chaleur tempérée et par une forte humidité, c’est la région des plantations de canne à sucre et des forêts tropicales. La côte est une succession de grèves de galets et de pointes rocheuses.

A l’Ouest, la zone sous le vent qui est abritée des alizés par les montagnes. Cette zone offre des plages de sable fin et des lagons.

Au Nord, le vieux Piton des neiges, point culminant de l’île avec ses 3069 mètres, que l’érosion a creusé pour laisser apparaître trois cirques : Cilaos, Mafate et Salazie. Ces cirques offrent des spectacles fabuleux : de grandioses forêts et de nombreuses cascades.

Au Sud, le volcan de la Fournaise, toujours en activité, et qui propose suivant ses humeurs une ou deux éruptions annuelles.

Entre les deux, on trouve les plaines : plaine des Cafres et plaine des Palmistes.

Une île tout en contraste, tout en mélange.

Un mélange qui se retrouve également dans la population. La société réunionnaise est multiraciale, le métissage réunionnais est la couleur de fabrique de l’île.

Les créoles blancs, descendants des premiers colons, les cafres, descendants des premiers esclaves, les Malabars, indiens hindouistes, les Z’arabes, indiens de confession musulmane, les Chinois et plus récemment les Malgaches et les Comoriens ont réussi à donner à l’île des couleurs et des visages magnifiques.

Des contrastes, des métissages, des variétés et un point commun : tout le monde s’exprime en créole.